Auteur : emi

Ma photo
Je suis japonaise et vis en France. J'ai créé ce blog pour partager mes recettes de cuisine japonaise avec des produits qu'on trouve facilement autour de chez soi. Amusez-vous bien !

29 mars 2016

Sekihan (riz gluant aux azukis)






















Le «Sekihan» signifie le riz rouge; le riz gluant coloré en rouge avec les haricots azukis. C'est un des plats traditionnels utilisés pour les célébrations.

Au Japon, l'année scolaire commence au mois d'avril; la saison des cerisiers en fleurs. Nous mangions le Sekihan à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes ou de la rentrée scolaire. Ce plat me rappelle les souvenirs de mon enfance et le paysage printanier.

L'azuki est riche en vitamines B, lesquelles favorisent le métabolisme des glucides et améliorent la récupération de la fatigue. C'était un aliment très important contre la maladie béribéri à l’époque d'Edo, car les japonais commençaient à consommer du riz blanc, pauvre en vitamine B1, à la place du riz complet. 
Faites cuire les azukis soigneusement car les azukis écrasés signifient «Harakiri» et cela porte malheur. Même si vous n'êtes pas superstitieux (se), il vaut mieux que les azukis ne soient pas trop farineux pour bien mélanger avec le riz gluant.

Je pense que la meilleure façon de cuire le riz gluant est de le cuire à la vapeur. Cela permet de conserver la texture des grains. Ce plat est accompagné de gomashio; un mélange de sésame noir et de sel. Vous pouvez remplacer le sésame noir par le sésame blanc.

Pour 4 parts


300 ml soit 250 g de riz gluant*

75 ml soit 60 g d'azuki*
1 l d'eau douce
1/2 c. à c. de sel

Gomashio

1 c. à s. de sésame noir grillé*
1 c. à c. de sel

*vous pouvez le trouver dans les magasins BIO ou les épiceries asiatiques.

La veille, rincez les azukis et faites-les tremper dans l'eau douce pendant 3 heures (Photo 1). Rincez le riz soigneusement, puis faites-le tremper dans l'eau douce pendant 3 heures (Photo 2).



1
2




Égouttez le riz et laissez-le sécher dans une passoire pendant la cuisson des azukis. 

Versez les azukis dans une casserole avec l’eau de trempage, ajoutez de l’eau si besoin. Portez à ébullition sur feu vif, versez un verre d’eau froide et laissez bouillir pendant 2 minutes. Égouttez et rincez. Remettez-les dans la casserole avec l’eau douce et portez de nouveau à ébullition. Réduisez le feu et mettez le couvercle. Faites cuire à feu doux pendant 45 minutes jusqu'à ce que les azukis soient cuits mais encore solides (Photo 3).

3














Égouttez les azukis en gardant l'eau de cuisson. Oxydez l'eau de cuisson à l'aide d'une cuillère pour obtenir une meilleure couleur (Photo 4). Allongez-la avec de l'eau douce à 300 ml, et faites tremper le riz pendant une nuit dans le réfrigérateur (Photo 5).

4
5














Après le trempage (Photo 6), égouttez le riz en gardant l'eau de trempage. Dans un grand saladier, mélangez le sel et 100 ml d'eau de trempage, puis ajoutez les azukis cuits (Photo 7).

6
7














Dans une casserole, versez l'eau de cuisson et placez le panier à vapeur (Photo 8). Posez un torchon mouillé et bien essoré, puis mettez le riz en faisant un trou au milieu pour que la chaleur puisse passer (Photo 9). Enveloppez-le (Photo 10).

8
9
10



























Mettez le couvercle, et portez l'eau à ébullition. Faites-le cuire pendant 10 minutes à feu moyen. Retirez du feu le riz mi-cuit (Photo 11), versez le riz dans le saladier avec les azukis. Mélangez le tout soigneusement (Photo 12).

11
12














Remettez le mélange sur le panier (Photo 13) en ajoutant l'eau de cuisson. Couvrez la casserole, et portez l'eau à ébullition. Faites cuire pendant 10 minutes à feu moyen.
Parsemez le gomashio (Photo 14) et servez chaud.

13
14













Aucun commentaire:

Publier un commentaire