Auteur : emi

Ma photo
Je suis japonaise et vis en France. J'ai créé ce blog pour partager mes recettes de cuisine japonaise avec des produits qu'on trouve facilement autour de chez soi. Amusez-vous bien !

8 sept. 2017

Gomoku-mamë (grains de soja mijotés aux légumes)























Comme expliqué dans ma recette 'Gomoku-zushi', le plat nommé ‘Gomoku’ est composé de divers ingrédients. ‘Mamë’ signifie fève.

Ce plat était un des menus de la cantine de mon école élémentaire durant la période équivalente à celle du CP au CM 2 en France. Le système de la cantine, appelé ‘Kyushoku’ au Japon, est diffèrent du système français. Il n’y a pas de salle de restaurant mais les élèves prennent leur déjeuner dans leur salle de classe. L’équipe chargée d'assurer le service et composée d’une dizaine d’élèves va chercher le repas et les couverts à la cuisine. Ils s’habillent en blouse blanche avec un bonnet et un masque blanc et ils marchent en deux rangs en silence comme pour un défilé militaire. De retour à la classe, ils distribuent le repas aux camarades. Dans ma classe, il y avait 40 élèves. C’était très difficile de diviser le repas en parts égales. Souvent les derniers servis avaient plus de jus de cuisson que d'ingrédients dans leur plat.

Le Gomoku-mamë était servi au moins une fois par mois, mais ce menu n’était pas vraiment mon préféré. Je n’aimais pas trop les fèves en général, car elles ont une texture sèche. Il fallait mâcher beaucoup pour les manger et c’était ennuyeux pour un enfant. Ce plat était toujours servi avec un pain au lait très sec à la cantine, et j’ai trouvé que cette combinaison de menu n’était pas du tout assortie. 

Mon goût a changé avec l'âge. Maintenant j'adore toutes les fèves et j'aime bien mâcher. Par contre, je constate toujours que ce plat va mieux avec du riz plutôt qu'avec un pain au lait sec !

Le trempage et la cuisson des grains de soja est assez long, prévoyez le temps pour la préparation.

Pour 4 à 6 parts


100 g de grain de soja
100 g de haricot vert
50 g de carotte
50 g de shiitake (champignons japonais)
15 g de kombu (algue marine)

800 à 1000 ml d'eau douce 
4 c. à s. de sauce soja
4 c. à s. de sucre
1 c. à s. de vin blanc
1 c. à c. de sel

Dans une casserole, mettez les grains de soja avec 500 ml de l’eau douce et laissez-les tremper pendant au moins une nuit. Après le trempage, faites cuire les grains de soja pendant 1h en ajoutant de l’eau si nécessaire. Égouttez-les et mettez de côté (Photo 1).


1














Dans un récipient, mettez les kombus et faites un trempage avec 200 ml d’eau pendant une demi-heure (Photo 2) et conservez l’eau de trempage pour la cuisson. Coupez les légumes de la même taille que les grains de soja (Photo 3).


2
3
















Dans une casserole, mettez les grains de soja cuits, les carottes, les shiitake et les kombus. Allongez l'eau de trempage pour les kombus pour obtenir 300 ml. Versez l'eau, la sauce soja, du vin et du sucre dans la casserole avec les légumes (Photo 4). Portez à ébullition à feu moyen. Réduisez le feu  et faites cuire pendant 15 minutes à feu doux. Ajoutez les haricots verts et mélangez le tout (Photo 5). 


4
5


Aucun commentaire:

Publier un commentaire