Auteur : emi

Ma photo
Je suis japonaise et vis en France. J'ai créé ce blog pour partager mes recettes de cuisine japonaise avec des produits qu'on trouve facilement autour de chez soi. Amusez-vous bien !

8 janv. 2021

Musubi kombu (Mijoté de kombu noués)
























Bonne année ! Cette fois ci, je présente un plat qui nous apporte des bonnes choses !

Le Kombu est un ingrédient indispensable de la cuisine japonaise traditionnelle. Son bouillon est à la base de la préparation de nombreux plats. Il est également utilisé comme élément de porte bonheur dans certaines cérémonies traditionnelles : mariage, nouvel an, nouvelle construction, etc. Cette algue, pêchée à Hokkaido et transportée par bateaux, est en effet très précieuse. En outre, « Kombu » est phonétiquement une partie du mot « Yorokobu » qui signifie « se réjouir ». C’est un symbole de richesse et de bonheur. Musubi signifie nœud. On utilise notamment ce mot pour désigner le désir d’établir de bonnes relations avec les autres. Le nœud est aussi considéré comme un objet qui porte chance.

Au Japon, on se dit « Omedeto ! », ce qui signifie « félicitation » en japonais, pour souhaiter le nouvel an. Pourquoi se féliciter le jour du nouvel an ? Parce que traditionnellement le 1er janvier était le jour anniversaire de tous les japonais. Tout japonais était considéré comme ayant 1 an à sa naissance et lorsque l’année civile changeait le 1er janvier, tout le monde fêtait alors ses 2 ans, peu importe la date de naissance de chacun ; tout le monde prenait un an de plus en même temps au 1er janvier. Voilà c’était la raison pour laquelle tout le monde se félicitait au nouvel an. Ce calcul de l’âge était courant au Japon jusqu’à l’application de la loi sur le calcul de la date d’anniversaire en 1950. Depuis, chacun fête son anniversaire à la date de sa naissance, mais la coutume de salutation au nouvel an reste comme avant. 
C’est marrant, non ?!

Pour 4 personnes / Temps de préparation : 45 minutes
30 g de kombu royal
(A) 500 ml d’eau douce
(A) 50 ml de vin blanc
(A) 3 c. à s. de sauce soja
(A) 3 c. à s. de sucre
 
Dans un saladier, laissez ramollir les kombus dans l’eau pendant 2 minutes (Photo 1), puis égouttez-les. Découpez les kombus, si nécessaire, en bandes de 5 à 6 cm de largeur. Faites ensuite pour chaque bande des nœuds tous les 10 à 15 cm, et découpez-les (Photo 2).

1
2













Dans une casserole, mettez les kombus et versez les ingrédients (A).
Faites-les cuire pendant 30 minutes à feux doux en ajoutant de l’eau si nécessaire jusqu’à ce que les kombus soient bien tendres (Photo 3, 4).

3
4



Aucun commentaire:

Publier un commentaire